Concepts de base

Ce chapitre présente les concepts de base de l’utilisation des éléments think-cell.

3.1
Barre d’outils et menu Éléments
3.2
Insertion d’éléments
3.3
Rotation et retournement des éléments
3.4
Redimensionnement des éléments
3.5
Sélection des éléments et des caractéristiques
3.6
Mise en forme et style

3.1 Barre d’outils et menu Éléments

Après l’installation de think-cell, le groupe suivant apparaît dans l’onglet Insertion du ruban de PowerPoint :

Barre d’outils think-cell dans PowerPoint

Dans ce document, nous utilisons le terme barre d’outils think-cell pour le groupe du ruban. La barre d’outils think-cell permet d’appeler la plupart des fonctions de think-cell.

Remarque: Nous allons également utiliser le terme bouton Éléments pour désigner indifféremment le bouton Éléments dans PowerPoint et le bouton Graphiques dans Excel.

Lorsque vous cliquez sur le bouton Éléments , les symboles des deux premières lignes représentent les blocs de construction des schémas de procédés (voir schéma de procédé), plusieurs objets de dessin utiles (voir Outils de présentation) et diapositives d’agenda (voir Agenda), alors que les autres lignes représentent les types de graphiques (voir Présentation de la création de graphiques).

Les éléments suivants sont disponibles :

Icône Appellation Page
image Histogramme ou graphique à barres Histogramme et histogramme empilé
image Histogramme 100 % ou graphique à barres 100 % Graphique 100 %
image Histogramme groupé ou graphique à barres groupé Graphique groupé
image Graphique en cascade ascendante Graphique en cascade
image Graphique en cascade descendante Graphique en cascade
image Graphique Mekko avec unités graphique Mekko
image Graphique Mekko avec axe % Graphique Mekko avec axe %
image Graphique à aires Graphique à aires
image Graphique à aires avec axe % Graphique à aires 100 %
image Graphique à lignes Graphique à lignes
image Combinaison graphique Combinaison graphique
image Graphique à secteurs Graphique à secteurs
image Graphique en nuage de points Graphique en nuage de points
image Graphique à bulles Graphique à bulles
image Graphique de calendrier de projet ou de Gantt Calendrier de projet (graphique de Gantt)
image sommaire Insertion d’un sommaire
image chapitre Insertion d’un chapitre
image séparer l’agenda Plusieurs agendas dans une même présentation
image Zone de texte schéma de procédé
image Pentagone/chevron schéma de procédé
image Rectangle à coins arrondis Rectangle à coins arrondis
image Harvey ball Case à cocher et Harvey ball
image case à cocher Case à cocher et Harvey ball

En outre, des imageconnecteurs universels permettent de relier les éléments (pour en savoir plus, voir Connecteurs universels).

Enfin, l’option Plus propose des outils supplémentaires utiles (voir Outils de présentation) pour vous faciliter vos opérations quotidiennes avec PowerPoint.

3.2 Insertion d’éléments

L’insertion d’un élément dans une présentation est similaire à l’insertion d’une forme PowerPoint. Pour créer un nouvel élément sur une diapositive, accédez à la barre d’outils think-cell et cliquez sur le bouton Éléments. Sélectionnez ensuite l’élément requis. Les contours de certains éléments présentent de petits marqueurs en forme de flèche. Si vous passez votre souris sur ces marqueurs, vous pouvez sélectionner les versions pivotées et retournées de ces éléments.

Si vous avez accidentellement sélectionné un élément non souhaité, vous pouvez procéder comme suit :

  • Appuyez sur la touche Échap pour annuler l’opération d’insertion.
  • Cliquez à nouveau sur le bouton Éléments pour sélectionner un autre élément.
Éléments intelligents de think-cell chart

Une fois que vous avez choisi un élément, un rectangle s’affiche avec le pointeur de la souris pour indiquer l’emplacement où il sera inséré sur la diapositive. Il existe deux façons de positionner l’élément sur la diapositive :

  • Effectuer un seul clic gauche pour placer l’élément avec la largeur et la hauteur par défaut.
  • Maintenir le bouton gauche de la souris appuyé et faire glisser la souris pour créer un élément de la taille souhaitée. Certains éléments présentent une largeur fixe pour leur insertion ; dans ce cas, seule la hauteur peut être modifiée. La taille de l’élément peut toujours être modifiée par la suite.

Lorsque vous insérez ou redimensionnez un élément, vous pouvez constater qu’il se positionne sur certains emplacements.

think-cell chart - alignement d’éléments intelligents lors de l’insertion think-cell chart - alignement d’éléments intelligents lors du redimensionnement

Le comportement de l’alignement remplit deux objectifs :

  • Grâce à l’alignement, les objets peuvent être positionnés rapidement et aisément. La mise en surbrillance de la bordure d’un autre objet sur la diapositive indique que l’élément que vous déplacez est actuellement aligné avec cet objet.
  • Une fois redimensionnés, certains éléments s’alignent sur une taille préférée, prédéfinie et déterminée automatiquement. Dans le cas d’un histogramme, par exemple, sa largeur préférée dépend du nombre de colonnes. Si vous avez modifié manuellement la taille d’un élément, vous pouvez aisément rétablir la largeur par défaut. Il s’alignera lorsque vous serez suffisamment proche de la valeur par défaut lors de l’ajustement de la largeur à l’aide de la souris.

Comme dans PowerPoint, vous pouvez maintenir la touche Alt enfoncée pour déplacer la souris librement, sans alignement.

3.3 Rotation et retournement des éléments

Les petits marqueurs en forme de flèches autour des symboles de pentagone/chevron et de graphique empilé, groupé, 100 %, à lignes, à aires, en cascade et Mekko dans le menu Éléments permettent d’insérer les versions retournées (et, le cas échéant, pivotées) de ces éléments.

La plupart des éléments peuvent également être pivotés après leur insertion, grâce à une poignée de rotation. Il suffit de sélectionner l’élément et de faire glisser la poignée de rotation sur la position souhaitée : Cliquez avec le bouton gauche de la souris sur la poignée de rotation et, tout en maintenant le bouton enfoncé, faites glisser l’une des quatre positions surlignées en rouge possibles, puis relâchez le bouton.

Rotation et retournement des graphiques dans think-cell

3.4 Redimensionnement des éléments

Lorsqu’un élément est sélectionné, les poignées de redimensionnement s’affichent aux angles et au centre des lignes de terminaison. Pour redimensionner un élément, faites glisser l’une de ces poignées.

Vous pouvez également donner à plusieurs éléments la même largeur ou la même hauteur. Cela fonctionne également si vous incluez des formes PowerPoint dans votre sélection. Tout d’abord, sélectionnez tous les objets pour lesquels vous souhaitez définir la même largeur ou la même hauteur (voir Sélection multiple). Ensuite, choisissez image Même hauteur ou image Même largeur dans le menu contextuel d’un élément inclus dans votre sélection. Tous les objets seront redimensionnés avec la même hauteur ou la même largeur, respectivement.

think-cell - redimensionnement des éléments

La hauteur ou la largeur de tous les éléments est définie sur la hauteur ou la largeur la plus grande parmi les éléments individuels.

3.5 Sélection des éléments et des caractéristiques

Les éléments de think-cell contiennent souvent des parties qui peuvent être sélectionnées de manière individuelle, que nous appelons caractéristiques. Ainsi, un élément de graphique est constitué de segments correspondant aux valeurs contenues dans la feuille de données, mais peut également contenir des libellés, des axes, des flèches de différence, des connecteurs, etc.

Vous pouvez distinguer une caractéristique par le cadre orange qui apparaît lorsque le pointeur de la souris est dessus. Lorsque vous cliquez dessus, le cadre devient bleu pour indiquer que c’est la caractéristique actuellement sélectionnée. Une barre d’outils flottante peut également apparaître. Elle contient un ensemble de contrôles de propriétés que vous pouvez utiliser pour modifier l’aspect de la caractéristique. Il peut s’avérer utile d’examiner un élément juste après son insertion afin d’avoir une vue d’ensemble des caractéristiques qui le constituent et de leurs propriétés.

Lorsque vous effectuez un clic droit sur une caractéristique, son menu contextuel s’affiche. Ce menu contextuel permet d’ajouter des caractéristiques supplémentaires à l’élément ou de supprimer celles qui sont actuellement visibles.

think-cell - menu du connecteur

Les boutons dont les fonctions ne sont pas disponibles pour la sélection actuelle apparaissent en grisé. Pour afficher le menu contextuel de l’ensemble de l’élément, vous devez effectuer un clic droit sur l’arrière-plan de l’élément.

Les caractéristiques appartiennent toujours à leur élément respectif et peuvent avoir leurs propres caractéristiques. Par exemple, l’axe vertical d’un graphique à lignes est une caractéristique du graphique lui-même, alors que les graduations le long de l’axe sont des caractéristiques de l’axe. De ce fait, pour activer ou désactiver l’axe vertical, vous devez utiliser le menu contextuel du graphique, alors que pour afficher ou masquer les graduations, vous devez utiliser le menu contextuel de l’axe.

Il existe plusieurs façons de supprimer une caractéristique :

  • Effectuer un clic gauche pour la sélectionner et appuyer sur la touche Suppr ou du clavier.
  • Effectuer un clic droit sur la caractéristique pour ouvrir le menu contextuel think-cell. Cliquer sur le bouton image Supprimer pour supprimer la caractéristique de l’élément.
  • Ouvrir le menu contextuel think-cell utilisé pour ajouter la caractéristique. Cliquer à nouveau sur le même bouton pour la supprimer.

Remarque: Vous ne pouvez pas supprimer des segments de données d’un élément de graphique de cette manière. Tous les segments de données affichés sont contrôlés par la feuille de données interne. Si vous supprimez une cellule de la feuille de données interne, le segment de données correspondant est supprimé de l’élément du graphique.

Remarque: Les boutons qui permettent d’afficher ou masquer une caractéristique (par exemple, si les libellés de série sont affichés ou non dans un graphique) changent d’état en conséquence. Par exemple, si vous avez choisi image Ajouter des libellés Série pour ajouter des libellés de série à l’élément du graphique, le bouton devient image Supprimer les libellés Série. Dans cette section, généralement, seul l’état du bouton d’ajout de la caractéristique est affiché.

Des informations détaillées sur toutes les caractéristiques disponibles sont fournies dans les chapitres suivants, dans les sections relatives aux éléments auxquelles elles s’appliquent.

3.5.1 Sélection multiple

Vous pouvez sélectionner rapidement une plage de caractéristiques apparentées. C’est ce que l’on appelle la sélection multiple logique. Cette sélection fonctionne de la même manière qu’avec les fichiers dans Microsoft Windows Explorer : Sélectionnez la première caractéristique dans la plage souhaitée en effectuant un clic gauche, puis maintenez la touche Shift enfoncée et cliquez sur la dernière caractéristique de la plage. Lorsque vous déplacez la souris tout en maintenant la touche Shift enfoncée, la plage des caractéristiques qui seront sélectionnées est mise en surbrillance orange.

Pour ajouter des caractéristiques uniques à la sélection, maintenez la touche Ctrl enfoncée tout en cliquant dessus. Ici encore, cette sélection fonctionne de la même manière qu’avec les fichiers dans Microsoft Windows Explorer.

Il est également possible d’utiliser le clavier pour sélectionner une plage complète. Sélectionnez une caractéristique en effectuant un clic gauche, puis appuyez sur Ctrl+A. Toutes les caractéristiques qui auraient pu être incluses dans une plage avec cette caractéristique sont sélectionnées elles aussi.

La sélection multiple logique s’avère particulièrement utile pour colorer l’intégralité d’une série de données dans un élément de graphique ou pour modifier la mise en forme d’une plage de libellés. Vous pouvez même utiliser la sélection multiple pour coller du texte dans plusieurs libellés en une fois (voir Collage de texte dans plusieurs libellés).

3.5.2 Navigation à l’aide du clavier

Dans de nombreux cas, il n’est pas nécessaire d’utiliser la souris pour sélectionner d’autres objets sur une diapositive. En lieu et place, vous pouvez maintenir la touche Alt enfoncée et utiliser les touches fléchées pour sélectionner un autre objet.

  • Lorsqu’une forme PowerPoint ou un élément think-cell est sélectionné(e), la combinaison de la touche Alt et des touches fléchées permet de sélectionner la forme suivante dans la direction de la flèche.
  • Lorsqu’une caractéristique d’un élément est sélectionnée, la combinaison de la touche Alt et des touches fléchées permet de sélectionner la caractéristique suivante du même type dans l’élément.

Toutefois, cette opération ne concerne que les caractéristiques du même élément. Pour sélectionner une caractéristique d’un autre élément, vous devez utiliser la souris à nouveau.

3.5.3 Panoramique

Lors de la modification d’une diapositive en vue zoomée (par exemple à 400 %), il est généralement assez difficile de déplacer la diapositive pour situer la partie sur laquelle vous souhaitez travailler. Avec think-cell, vous pouvez utiliser le bouton central de la souris pour « effectuer un panoramique » dans la diapositive : Il suffit de « saisir » la diapositive à l’aide du pointeur de la souris en cliquant sur le bouton central et de la déplacer selon vos besoins.

Si votre souris comporte une molette plutôt qu’un bouton central, vous pouvez effectuer la même opération en enfonçant la molette sans la faire tourner.

Remarque: Comme vous le savez probablement, dans PowerPoint, vous pouvez effectuer un zoom avant ou arrière en maintenant la touche Ctrl enfoncée et en faisant tourner la molette de la souris. Grâce à la fonction de panoramique de think-cell, l’utilisation des vues zoomées pour la conception des diapositives est devenue simple et rapide.

3.6 Mise en forme et style

Lorsque vous sélectionnez un élément ou une caractéristique en cliquant dessus, une barre d’outils flottante peut apparaître. Cette barre d’outils contient des contrôles de propriétés qui permettent de modifier l’apparence de la caractéristique. Seuls les contrôles qui s’appliquent à la caractéristique sélectionnée sont affichés dans la barre d’outils flottante.

Ce chapitre décrit plusieurs types de contrôles courants. Les chapitres suivants fournissent des informations détaillées sur tous les contrôles de propriétés de la barre d’outils flottante, dans le contexte de types d’éléments et de caractéristiques spécifiques.

3.6.1 Couleur et remplissage

image

Le contrôle de couleur s’applique aux caractéristiques qui ont une couleur de remplissage et aux lignes des graphiques à lignes. Il ne s’applique pas au texte, car la couleur du texte et de son arrière-plan sont toujours définis automatiquement.

La liste contient l’option Comme la cellule Excel si vous avez activé Utiliser le remplissage Excel en superposition dans la commande de jeu de couleurs (voir Jeu de couleurs). Pour réinitialiser la couleur de remplissage d’un segment que vous avez coloré manuellement, sélectionnez Comme la cellule Excel afin d’utiliser la mise en forme des cellules d’Excel.

Si vous souhaitez utiliser des couleurs non proposées par le contrôle de couleur, sélectionnez l’option Personnalisées dans la liste déroulante. Un sélecteur de couleur s’affiche pour vous permettre de sélectionner la couleur de votre choix.

sélecteur de couleur think-cell

Remarque: Si vous souhaitez appliquer une couleur autre que le noir ou le blanc, assurez-vous que le curseur de luminosité (tout à droite de la boîte de dialogue) n’est pas défini sur la valeur minimale ou maximale. Lorsque vous déplacez le curseur vers le haut ou vers le bas, vous pouvez observer le changement de couleur du champ concerné au bas de la boîte de dialogue.

think-cell ajoute au contrôle de couleur les couleurs personnalisées que vous avez utilisées récemment, afin de vous permettre d’y accéder rapidement. La liste des couleurs utilisées le plus récemment présente une ligne de division : Les couleurs au-dessus de la ligne de division sont enregistrées dans la présentation de sorte que vos collègues peuvent y accéder lors de la modification de la présentation. Les couleurs au-dessous de la ligne de division sont disponibles sur votre ordinateur uniquement car vous les utilisiez dans une autre présentation. Les deux sections peuvent contenir jusqu’à huit couleurs. Lorsque vous utilisez une 9ème couleur personnalisée, la première est supprimée de la liste.

La propriété de couleur doit être utilisée pour mettre en surbrillance des segments spécifiques ou une série dans un graphique. Si vous devez colorer un graphique entier, utilisez plutôt la propriété de jeu de couleurs.

3.6.2 Jeu de couleurs

image

Le contrôle de jeu de couleurs applique une coloration cohérente à l’ensemble des segments d’un graphique. Ainsi, la première série utilise la première couleur dans le jeu de couleurs, la deuxième série utilise la deuxième couleur, etc. Cette coloration est automatiquement mise à jour lors de l’ajout ou de la suppression d’une série. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Modification des couleurs et polices par défaut.

Lorsque vous activez l’option Utiliser le remplissage Excel en superposition, think-cell applique la couleur de la mise en forme des cellules d’Excel au graphique dans PowerPoint. Cette option s’avère particulièrement pratique si vous souhaitez contrôler les couleurs du graphique via votre source de données Excel dans le cas d’un graphique lié. Par exemple, la Mise en forme conditionnelle peut permettre de colorer les valeurs positives en vert et les valeurs négatives en rouge.

Si vous avez activé Utiliser le remplissage Excel en superposition et que la cellule correspondant à un segment de données ne possède pas de couleur de remplissage dans le cadre de la mise en forme de cellule d’Excel, la couleur adaptée issue du modèle de couleurs actuel est alors appliquée. Ainsi, la couleur de remplissage Excel est appliquée en superposition du modèle de couleurs.

Remarque: L’utilisation de la mise en forme des cellules d’Excel pour définir la couleur de remplissage d’un segment ne fonctionne pas si vous utilisez des règles de mise en forme conditionnelle dans Excel et que ces règles contiennent des fonctions ou des références vers d’autres cellules.

3.6.3 Tri des segments

image

Le contrôle de tri des segments applique un tri spécifique aux segments d’un graphique. L’option par défaut Segments dans l’ordre de la feuille trie les segments selon le même ordre que dans la feuille de données. Si vous sélectionnez Segments dans l’ordre inverse de celui de la feuille, la dernière série de la feuille de données s’affiche en haut du graphique et la première série de la feuille de données s’affiche au bas du graphique.

think-cell peut également trier les segments d’une catégorie en fonction de leur valeur. Le tri par ordre décroissant permet de trier toutes les catégories, de telle sorte que le plus grand segment de chaque catégorie est situé sur la ligne de référence et les autres segments sont triés dans l’ordre décroissant. Le tri par ordre croissant permet d’afficher le segment possédant la plus faible valeur numérique sur la ligne de référence. Le tri fait apparaître les segments de la même série de données, avec la même couleur, à des positions différentes dans des catégories différentes.

3.6.4 Tri de catégories

image

Le contrôle du tri de catégories applique un tri spécifique aux catégories d’un graphique. L’option par défaut Catégories dans l’ordre de la feuille trie les catégories selon le même ordre que dans la feuille de données. L’option Catégories en ordre décroissant sur l’axe Y montre d’abord la catégorie avec la plus grande somme de valeurs, puis trie les autres par ordre décroissant. L’option Catégories en ordre croissant sur l’axe Y montre d’abord la catégorie avec la plus petite somme de valeurs, puis trie les autres par ordre croissant.

3.6.5 Type de graphique

image

Le contrôle du type de graphique passe à un type de graphique différent pour afficher les mêmes données. Vous pouvez basculer entre le graphique empilé, groupé, à aires ou à lignes. Pour passer à un graphique 100 %, vous devez régler le type d’axe sur  % (voir Régler le type d’axe de valeur).

3.6.6 Style des lignes

image

Le contrôle de style des lignes s’applique aux contours des segments des histogrammes, des graphiques à barres et des graphiques à secteurs, aux éléments de base, aux chapitres de l’agenda, aux lignes des graphiques à lignes, à la ligne de référence d’un graphique et aux lignes de valeurs (voir Ligne de valeur) Vous pouvez également modifier l’apparence d’un connecteur à l’aide du contrôle de style des lignes. Il permet en outre de spécifier le contour de la zone de traçage de tous les graphiques.

3.6.7 Couleurs des contours

image

Vous pouvez modifier la couleur d’un contour à l’aide de ce contrôle. Il s’applique aux segments des histogrammes, des graphiques à barres et des graphiques à secteurs, ainsi qu’aux éléments de base et aux chapitres de l’agenda.

3.6.8 Jeu de lignes

image

Le contrôle de jeu de lignes spécifie l’apparence des lignes dans un graphique à lignes. Les jeux de lignes pris en charge appliquent des styles et des couleurs cohérents à toutes les lignes du graphique. Vous pouvez également sélectionner les jeux de lignes qui soulignent les points de données le long des lignes avec des marqueurs.

3.6.9 Forme de marqueur

image

Le contrôle de forme de marqueur permet d’ajouter ou de modifier les marqueurs des points de données dans les graphiques à lignes et en nuage de points. Notez que pour ajouter des marqueurs cohérents à l’ensemble des points de données dans un graphique en nuage de points, le contrôle de jeu des marqueurs doit être préféré aux formes de marqueur.

3.6.10 Jeu de marqueurs

image

Le contrôle de jeu de marqueurs applique des marqueurs cohérents aux points de données dans les graphiques en nuage de points. Les marqueurs sont automatiquement mis à jour lorsque des points de données, des groupes et des séries sont ajoutés ou supprimés. Pour ajouter des marqueurs cohérents à l’ensemble d’un graphique en nuage de points, le contrôle de jeu de marqueurs doit être préféré au contrôle de formes de marqueur.

3.6.11 Modification des couleurs et polices par défaut

think-cell peut utiliser le jeu de couleurs de PowerPoint pour de nombreux éléments et caractéristiques (par exemple, les axes, le texte, les flèches, etc.). Ces couleurs, ainsi que les définitions des polices, sont toujours tirés des couleurs et polices par défaut de votre fichier de présentation. Si les couleurs par défaut sont conçues correctement, think-cell les répercute de façon transparente lorsque vous choisissez de changer de jeu de couleurs.

Pour régler les paramètres de police par défaut, il suffit de changer le masque des diapositives de votre présentation :

1.
Dans le ruban, accédez à Affichage.
2.
Dans le groupe Modes Masques, cliquez sur Masque des diapositives.
3.
Sélectionnez le masque des diapositives dans le volet de gauche qui affiche les différentes mises en page avec les retraits. Veuillez noter que le type de mise en page de la diapositive actuelle est sélectionné lorsque vous ouvrez le mode Masque des diapositives. Vous devez donc effectuer un défilement vers le haut et sélectionner à la place le masque des diapositives qui n’est pas en retrait.
4.
Ajustez les polices de l’espace réservé au corps de texte afin qu’elles correspondent à la charte graphique de votre entreprise.

Afin de régler les paramètres de couleur par défaut, modifiez simplement le jeu de couleurs de votre présentation. Pour ce faire, rendez-vous sur les paramètres de jeu de couleurs et réglez les couleurs afin de les faire correspondre au design de votre entreprise.

Pour Office 2007 et 2010 :

1.
Dans le ruban, allez à Conception.
2.
Dans le groupe Thèmes, cliquez sur Couleurs.
3.
Dans la liste déroulante, choisissez Créerde nouvelles couleurs pour le thème...

Pour Office 2013 et versions ultérieures :

1.
Dans le ruban, allez à Conception.
2.
Dans le groupe Variantes, cliquez sur le bouton déroulant en bas à droite.
3.
À partir de la liste déroulante, sélectionnez Couleurs, puis Personnaliser les couleurs...

En général, nous recommandons d’enregistrer ces paramètres par défaut dans un fichier modèle PowerPoint (*.potx) et de créer toutes les nouvelles présentations à partir de ce fichier modèle. Pour plus d’informations sur cette procédure, reportez-vous à l’aide de PowerPoint.