14. Introduction à la mise en page

Lors de la création d’une présentation PowerPoint, vous devez fréquemment créer des diapositives semblables à celle-ci :

diapositive avec un exemple de mise en page complexe

Avec PowerPoint seul, toutes vos options comportent des compromis peu satisfaisants ou impliquent de nombreuses opérations manuelles : vous pouvez utiliser un tableau PowerPoint rigide, créer la diapositive ayant des zones de texte et être confronté à des ajustements fastidieux après des modifications apportées au texte, ou vous pouvez utiliser un modèle provenant de SmartArt de PowerPoint ou de votre propre bibliothèque personnalisée et vite faire face aux limites du modèle.

À l’aide de think-cell, vous pouvez rapidement créer des diapositives complexes, telles que celle indiquée ci-dessus, à partir de simples zones de texte (voir Zones de texte) et de pentagones, chevrons et zones de texte (voir Schéma de procédé). Lors de l’ajout du texte et d’autres éléments, la mise en page est modifiée et optimisée automatiquement en permanence. Des mesures utiles telles que le fait de positionner ensemble, de reproduire, d’aligner et de déplacer des éléments permettent de définir une grille intelligente de sorte qu’il ne soit jamais nécessaire de placer ou de redimensionner manuellement les formes.

Un agenda est d’habitude aussi créé à partir de zones de texte soigneusement alignées et dont la position et le contenu doivent rester synchronisés. Le chapitre Agenda vous montre comment think-cell vous aide à y parvenir.

Un certain nombre d’autres outils de productivité permettent de gagner en efficacité lors de l’utilisation des présentations (voir Outils de présentation).