Saisie de données

5.1
Feuille de données interne
5.2
Valeurs absolues et relatives
5.3
Transposition de la feuille de données
5.4
Ordre inversé dans la feuille de données
5.5
Extraire les données numériques des images

5.1 Feuille de données interne

Chaque graphique créé avec think-cell présente une feuille de données associée, à l’exception du graphique de Gantt qui, lui, présente un calendrier. Pour ouvrir la feuille de données, double-cliquez sur le graphique ou cliquez sur le bouton image Ouvrir la feuille de données qui s’affiche lorsque le graphique est sélectionné. Par ailleurs, la feuille de données s’ouvre automatiquement dès qu’un nouveau graphique est inséré.

Pour la saisie des données, think-cell utilise une feuille de calcul Microsoft Excel personnalisée, que vous pouvez utiliser de la même manière qu’une feuille de calcul Excel classique. Vous pouvez également utiliser les mêmes raccourcis clavier, saisir des formules plutôt que des nombres, etc. Bien évidemment, vous pouvez également utiliser un fichier Excel comme source de données (voir Liaisons de données Excel).

Pour insérer ou supprimer une ligne (ou une colonne), vous pouvez utiliser les boutons correspondants dans la barre d’outils de la feuille de données. Les boutons standard des opérations annuler, rétablir, couper, copier et coller sont également disponibles.

Remarque: Si vous disposez de la fonction Conversion en chinois de Microsoft, les options Chinois simplifié et Chinois traditionnel apparaissent dans le menu Plus de la feuille de données.

5.2 Valeurs absolues et relatives

La feuille de données think-cell prend en charge la saisie de valeurs absolues ou relatives. C’est la mise en forme des cellules d’Excel qui permet de faire la distinction entre ces deux types de données. Vous pouvez toujours basculer d’une interprétation des données d’une colonne à une autre à l’aide du bouton image.

N’oubliez pas que pour l’affichage dans le graphique, vous pouvez aussi bien saisir des pourcentages que des valeurs absolues. Si vous saisissez des valeurs absolues mais souhaitez libeller le graphique à l’aide de pourcentages (ou inversement), think-cell peut effectuer la conversion nécessaire (voir Contenu des libellés). Une feuille de données simple ne contenant que des valeurs absolues se présente sous cette forme :

Feuille de données think-cell avec valeurs absolues

Pour les graphiques simples basés sur des valeurs absolues uniquement, la ligne 100% en haut du graphique peut être laissée vide. Si vous choisissez de libeller le graphique avec des pourcentages, ceux-ci sont calculés à partir des valeurs absolues, en supposant que la somme de chaque colonne est égale à « 100 % ». Vous pouvez saisir des valeurs explicites dans la ligne « 100% » afin de corriger cette supposition. La feuille de données suivante calcule les pourcentages en partant du fait que 100 % équivaut à la valeur 50 :

Feuille de données think-cell avec valeurs absolues et totaux

Vous pouvez également remplir la feuille de données avec des pourcentages. Ici encore, vous pouvez choisir de libeller le graphique avec des valeurs absolues ou relatives. Pour que think-cell calcule les valeurs absolues à partir des pourcentages que vous avez saisis, vous devez renseigner les valeurs absolues qui représentent 100 % dans la ligne 100%. La feuille de données suivante utilise des pourcentages pour spécifier les mêmes valeurs de données :

Feuille de données think-cell avec valeurs relatives et totaux

Le comportement par défaut de la feuille de données dépend du type de graphique : Par défaut, les graphiques 100 % et les graphiques à aires ou Mekko avec axe %, ainsi que les graphiques à secteur, affichent des pourcentages ; tous les autres graphiques affichent des valeurs absolues par défaut.

5.3 Transposition de la feuille de données

La structure d’une feuille de données think-cell dépend du type de graphique. Dans les graphiques à barres, par exemple, les colonnes contiennent les données d’une série unique, alors que dans les histogrammes, ce sont les lignes qui contiennent les données d’une série unique. Voici la feuille de données type d’un histogramme :

feuille de données think-cell type d’un histogramme

La taille des feuilles de données think-cell est limitée à un maximum de 256 colonnes et 65 536 lignes. Si les données de votre graphique nécessitent plus de 256 colonnes, vous pouvez utiliser le bouton image Transposer la feuille pour transposer la feuille de données, en associant les données des lignes et des colonnes avec une interprétation de catégorie/série. Voici la version transposée de la feuille de données de l’histogramme précédente :

Feuille de données think-cell transposée

La transposition de la feuille de données permet de créer des graphiques où la feuille de données nécessite normalement moins de 256 colonnes. Bien souvent, elle permet également de simplifier la saisie des données si vous utilisez une grande quantité de données.

Remarque: La limite du nombre de lignes et de colonnes est due à cette même limitation des feuilles de données Excel de manière générale dans Excel 2003. Pour des raisons de compatibilité, cette limitation s’applique également à Office 2007 et versions ultérieures.

5.4 Ordre inversé dans la feuille de données

Dans think-cell, l’ordre d’affichage des données de la feuille de données correspond toujours à l’ordre des données dans le graphique. Cela s’applique également aux graphiques retournés (voir Rotation et retournement des éléments). Si vous souhaitez inverser les données dans la feuille de données, vous pouvez utiliser le bouton image Inverser les lignes (ou image Inverser les colonnes) dans la barre d’outils de la feuille de données.

Remarque: Cette fonction s’avère particulièrement utile pour convertir des données des anciens graphiques MS Graph, car les données MS Graph sont saisies dans l’ordre décroissant.

5.5 Extraire les données numériques des images

Supposons que vous ayez une image provenant d’un graphique en colonnes ou à barres comme celui illustré ci-dessous sur votre écran, par exemple un graphique issu d’un site internet, d’un document PDF ou d’une fenêtre logicielle de rapport :

Saisie d’un exemple dans l’outil d’extraction des nombres de think-cell

Grâce à l’outil d’enregistrement, vous pouvez extraire les données numériques de l’image et les utiliser dans un graphique think-cell.

1.
Créez le graphique think-cell que vous souhaitez utiliser pour présenter les données extraites, par exemple un graphique à colonnes empilées. Le type de graphique ne doit pas nécessairement être identique à celui de l’image source.
2.
Dans la feuille de données du graphique, cliquez sur le bouton image Extraire les données numériques des images du graphique à barres ou en colonnes de la barre d’outils. Une fenêtre d’enregistrement intitulée Graphique vers données apparaît à l’écran.
3.
Faites glisser et redimensionnez la fenêtre de façon à ce qu’elle couvre l’image du graphique. Le résultat sera meilleur si vous réduisez la zone de détection grise à la zone de données du graphique, c’est-à-dire sans aucun titre de graphique mais en incluant les axes et les libellés. Outil d’extraction des nombres de think-cell pendant la détection
4.
Une fois que l’algorithme a fini d’analyser l’image, le bouton Importer devient actif. Dans la fenêtre d’enregistrement, la ligne de base détectée est surlignée en vert et les contours de segment détectés sur le graphique sont surlignés en rouge. Outil d’extraction des nombres de think-cell après la détection
5.
Cliquez sur le bouton Importer. Les nombres extraits sont insérés dans la fenêtre de la feuille de données. Pour fermer la fenêtre d’enregistrement, cliquez sur le bouton situé dans le coin supérieur droit. Feuille de données think-cell avec les nombres extraits insérés

Vous pouvez désormais utiliser le formatage think-cell dans le graphique afin de mettre en évidence les points de données, ou utiliser des flèches de différenciation et autres outils d’analyse.